La restauration de la continuité écologique

Un des barrage du Clain au niveau de la Pierrière

Barrage du Clain – la Pierrière

La restauration de la continuité écologique, dans une rivière, se définit par la possibilité de circulation des espèces animales et le bon déroulement du transport des sédiments. La continuité entre amont et aval est entravée par les obstacles transversaux comme les seuils et barrages. La continuité latérale est impactée par les ouvrages longitudinaux comme les digues et les protections de berges.

Pourquoi la restauration de la continuité écologique ?

restauration de la continuité écologique : passe à poissons

Passe à poissons du moulin de Souhé, Naintré

Au fil du temps, nos cours d’eaux ont été façonnés par la main de l’homme. Mais ils sont jalonnés par de nombreux ouvrages hydrauliques (déversoirs de moulin, clapets, vannes…) dont les usages ont parfois disparus. D’après la Directive européenne du Cadre sur L’Eau (DCE), nous devons améliorer la continuité écologique.

Toutefois différentes interventions permettent de rétablir les transits sédimentaires et piscicoles. Ainsi elles permettent une gestion appropriée des systèmes de vannages comme une passe à poisson ou l’arasement d’un ouvrage.

Cependant l’étude de la solution la plus adaptée doit se faire au cas par cas en fonction des usages en présence.

Les directives européennes
La rivière du Clain

le Clain

En France, plus de 60 000 ouvrages ont été recensés sur les cours d’eau et sont des obstacles à la continuité écologique. La loi sur l’eau de décembre 2006 a comme objectif de mise en place d’une « trame verte et bleue » qui convergent vers la nécessité d’assurer la continuité biologique dans les milieux aquatiques. Néanmoins, cette notion au sein des cours d’eau existait déjà en termes de “circulation des poissons” ou de “transport des sédiments”. La problématique n’est donc pas nouvelle, même si sa pertinence a été renforcée par l’objectif d’atteinte du bon état des cours d’eau fixé par la Directive-cadre sur l’eau (DCE) en 2000.

Huit pages sont disponibles sur le site du MEDDE pour mieux appréhender le sujet. Du fonctionnement d’un cours d’eau aux obligations européennes en passant par les différentes façons de restaurer de la continuité écologique, elles apportent des éléments de réponse aux fausses idées qui circulent, par exemple sur la nécessité de maintenir tous les seuils en rivière ou sur l’absence de priorité de leur aménagement. Les présentes pages expliquent ainsi l’importance de restaurer suffisamment cette dimension primordiale du fonctionnement des cours d’eau.

Sur le site du MEDDE : Accéder aux pages consacrées à la continuité écologique des cours d’eau


actions de gestion des espèces invasives : le renouée du Japon

Gestion des espèces invasives

actions de travaux hydraumorphiques sur le Clain

Entretien des berges et du lit

<<< Revenir aux actions du syndicat Clain Aval