Arrachage de la jussie

Arrachage de la jussie

Dans le cadre de son programme d’action 2020-2025, le Syndicat du Clain Aval œuvre pour la restauration des milieux aquatiques et l’amélioration de la biodiversité. Le 16 août 2021, le Syndicat du Clain Aval a engagé une action visant l’arrachage d’espèces aquatiques exotiques envahissantes sur le Clain et la Pallu. Il s’agit principalement de la jussie.

En effet, la jussie est une plante exotique envahissante originaire d’Amérique du Sud qui a été introduite en France au 19ème siècle comme plante ornementale des bassins. C’est une plante invasive qui colonise tous les milieux humides : Les lacs, les mares, les eaux stagnantes, les rivières et les marais. 

Un simple fragment ou une seule graine peut créer des herbiers de plusieurs hectares en seulement deux ou trois ans, et peut même combler un milieu en quelques années. Elle forme des massifs denses qui empêchent le développement des autres plantes, limitent l’installation de la faune et altère le fonctionnement du milieu aquatique et de la biodiversité associée. D’importants herbiers peuvent également limiter les usages comme les prélèvements en rivières ou la navigation.

Grâce à son fort pouvoir de bouturage, la plante se répand facilement, aidée en cela par les hommes, les animaux et l’eau.

Ainsi, le Syndicat du Clain Aval œuvre depuis plus de 10 ans désormais pour limiter l’expansion de cette espèce et garantir le bon fonctionnement de la rivière et de la biodiversité qu’elle comporte.

En 2021, la mission d’arrachage manuel de la jussie a été confiée à 2 entreprises, EIVE 86 et FOUGERE.

Sur la Pallu l’action a porté sur un linéaire avoisinant 7 km, de Chincé jusqu’à la confluence avec le Clain. Une semaine d’effort aura été nécessaire pour recueillir environ 7 m3 de jussie, principalement dispersée le long des berges de la Pallu.

Sur le Clain, l’ensemble du linéaire sous la compétence du Syndicat, soit des limites amont des communes de Ligugé et Smarves à la confluence avec la Vienne, représente un peu plus de 50km. la totalité a été prospecté et chaque herbier rencontré a fait l’objet d’un arrachage manuel minutieux. Une 1ère phase de travaux a eu lieu sur une quinzaine de jours. Puis fin septembre début octobre une 2nde phase a permis une repasse localisée sur les herbiers les plus importants.

Le Syndicat du Clain Aval appelle à la vigilance et à la surveillance de cette espèce invasive. Ainsi, afin de traiter efficacement cette plante aquatique indésirable, les les riverains et usagers de la Pallu et du Clain sont invités à contacter le Syndicat du Clain Aval s’ils observent sa présence.


Arrachage de la jussie au niveau de Chincé (en haut) – Après arrachage (en bas)